Le but principal de la Lettre de Paul aux Colossiens était d’aborder l’hérésie (faux enseignement) qu’Epaphras rapporta à Paul alors qu’il était à Rome. “L’hérésie colossienne était un mélange d’une forme extrême de judaïsme et d’un état précoce de gnosticisme.” (NIVSB) Plus précisément, pour parler contre les éléments conflictuels du christianisme avec le mysticisme et l’ascétisme orientaux. De plus, on leur conseillait à tort de croire que le culte des anges ajouterait à leur foi.

La partie doctrinale de la lettre de Paul (chapitres 1-2) avertit les Colossiens d’être éloignés de Christ. Paul a assuré à l’église que tout ce dont ils avaient besoin se trouvait en Jésus, et en Jésus seul. D’autres enseignants de la loi biblique ajoutaient à l’évangile, et dans sa lettre, Paul les ramena aux principes essentiels de l’évangile.

La partie pratique de la lettre de Paul définit le caractère chrétien et les instruit hardiment sur la façon de vivre leur foi en Christ. Les chrétiens largement guidés par le judaïsme ont cherché à renverser l’église de Colosses en imposant des éléments spécifiques de leurs enseignements : la circoncision, la loi et les saisons spéciales. La lettre de Paul avait pour but de clarifier et de souligner une fois de plus leur libération de la loi par leur baptême en Christ, et d’annuler la nécessité proposée d’adorer/craindre quiconque sauf le Seigneur. “C’est pour mettre Christ en avant, de cette manière, comme chef de toute la création comme Dieu même, et hors de sa relation avec l’église et l’univers pour développer la vie chrétienne, qu’écrit l’apôtre.”