Les événements enregistrés dans la Genèse se sont produits dans une zone connue sous le nom de Croissant Fertile. Le livre commence par le récit de la création et la discussion d’une zone connue sous le nom de Jardin d’Eden. Bien que personne ne soit certain de l’endroit où ce coin de paradis existait, les Écritures fournissent des indices lorsqu’elles mentionnent une rivière qui se séparait en quatre têtes ( Genèse 2:10 ). Par conséquent, certains suggèrent que le jardin était situé quelque part près de la tête du golfe Persique, où les fleuves Tigre et Euphrate se rejoignent. D’autres pensent que le déluge dans Genèse 6-9 aurait rendu l’emplacement d’origine indétectable.

Il semble, à partir de Genèse 2-11 , que l’humanité soit restée dans un endroit centralisé, probablement proche de sa terre ancestrale, jusqu’à ce que Dieu appelle un homme nommé Abraham et sa femme hors de “Ur des Chaldéens” (l’Irak moderne) et en Canaan. (Syrie, Jordanie et Israël modernes). De là, il s’est dirigé vers le sud en Égypte pendant une courte période avant de retourner dans ce qui est devenu plus tard connu sous le nom de Terre Promise. La Genèse se termine avec les descendants d’Abraham en Égypte.

Bien que l’Écriture ait été destinée à toute l’humanité, Moïse aurait écrit d’abord et avant tout aux Hébreux sortant d’Égypte. Ils avaient vécu opprimés et réduits en esclavage, pendant quatre cents ans, dans une terre païenne où les gens adoraient tout, du soleil et de la lune aux coléoptères. Bien qu’ils aient probablement conservé des histoires de leur passé, ils n’avaient pas une vision précise du monde. Ils avaient besoin de savoir qui était Dieu, à quoi il ressemblait et comment ils devaient se rapporter à lui et interagir avec lui. Ils devaient également savoir d’où ils venaient, quel était leur but et où ils allaient.

La Genèse a aidé les anciens Hébreux à comprendre leur monde, y compris pourquoi il était rempli de péché, de maladie et de mort. Ils avaient besoin de savoir que la vie ne resterait pas toujours aussi brisée. Un jour, Dieu accomplirait la promesse qu’il avait faite dans le jardin ( Gen. 3:15 ) et plus tard à Abraham et à ses descendants d’enlever la malédiction des péchés et d’inaugurer le règne de son royaume.